Les poudres ayurvédiques

 

Qu’est ce que mon rituel ?

J’ai mis un peu de temps à le trouver. Forcément au début on y va à tâtons, on cherche puis on trouve ! À présent il s’articule toujours autour de la même mécanique.
Je mélange une poudre choisie selon ma problématique capillaire du moment à de l’eau tiède. Une fois cette pâte obtenue j’ajoute un peu de gel d’aloe vera (apporte de l’hydratation et rééquilibre le cuir chevelu). J’applique ma mixture en racine puis je mets sur mes longueurs un peu d’huile végétale pure ou d’huile Leonor Greyl. J’aime bien alterner et j’ai remarqué que mes cheveux apprécient aussi beaucoup ! Je procède exactement de la même façon pour la poudre d’ailleurs. Tout ça sera détaillé dans une vidéo qui sera publiée en fin de semaine.

Aujourd’hui j’aimerais me concentrer sur les poudres car je m’aperçois au travers des messages que vous me laissez sur instagram que, même si beaucoup ont su trouver le chemin vers le bonheur capillaire seule, beaucoup d’autres restent perdues, ce qui est normal. Vous flairez le potentiel de ces produits, je vous en parle sans arrêt mais c’est encore un peu fouillis et j’en suis désolée ! J’espère donc à ma petite échelle pouvoir vous éclairer un peu et mettre de l’ordre dans vos idées, ainsi que dans les miennes. Pour cela, nous avons besoin de reprendre au début.
Voilà donc quelle poudre utiliser selon votre problématique capillaire :

Excès de sébum et/ou pellicules grasses :
La poudre de Neem sera votre meilleure alliée !
La poudre de Neem étant asséchante (un peu comme l’argile verte), faites attention à ne pas l’appliquer sur les longueurs et pointes. J’ai un cuir chevelu sensible et je n’ai pas remarqué d’irritations suite à son utilisation. Vous pouvez cependant la couper à une autre poudre type Kapoor kachli (j’en parle plus bas) pour la rendre plus douce.
Appliquez votre mixture en racine puis laissez poser environ 10 minutes. Rincez bien et faites votre shampoing habituel.

Chute de cheveux/Cheveux fragiles: 

La poudre de brahmi est parfaite pour luter en douceur contre la chute des cheveux ! Elle renforce les cheveux des la racine et permet ainsi à ceux qui arrivent de pousser avec beaucoup de vigueur ! Je l’adore et je la mélange souvent à la poudre de Kachur Sugandhi.

Cheveux fins/manque de volume et de densité/Chute de cheveux:
La poudre de kachur sugandhi va révolutionner vos habitudes capillaires ! C’est en tout cas l’effet qu’elle a eu sur mes cheveux : volume, brillance, chute de cheveux éradiquée !  Merci poudre indienne d’exister ! Selon votre cuir chevelu, la poudre de kachur Sugandhi peut être légèrement irritante attention donc à ne pas l’utiliser trop souvent seule. Testez et adaptez votre mélange par la suite. Vous pouvez la couper avec de la poudre de kapoor kachli pour un effet moins irritant.

Cheveux ternes/fatigués/chute de cheveux
Les poudres d’amla et de kapoor kachli sont selon moi parfaites pour retrouver de la brillance et redonner un coup de fouet à vos cheveux.
Ces deux poudres Favorisent également la pousse des cheveux. Elles apportent moins de densité que la poudre de Kachur Sugandhi dont je vous parle plus haut, mais elles sont également plus douces et donc idéales pour les cuirs chevelus sensibles et/ou les cheveux secs selon moi, y compris pour les cheveux bouclés, ondulés, frisés.

Cuir chevelu sensible /Lutter contre le psoriasis: 
La poudre d’ortie piquante sera parfaite pour calmer votre cuir chevelu irrité et les petits boutons d’irritation qui se trouvent parfois sur le crâne. Je l’utilise de temps en temps en alternance avec la poudre de kachur sugandhi ou en mélangeant les deux poudres.
La poudre d’ortie piquante pourra également vous aider à lutter contre le psoriasis.

Pour foncer légèrement vos cheveux: 
Le brou de noix est une coloration fugace c’est à dire qu’elle va dégorger au fil des shampoings. Elle permet d’obtenir un beau châtain aux reflets chauds (dorés, pas cuivrés !). Vous pouvez l’appliquer si vous êtes blond foncé pour recouvrir vos miches claires ou si vous êtes brune pour intensifier votre coloration et lui donner de l’éclat. Le résultat sera surtout visible sur les cheveux de long foncé à châtain foncé. Sur moi, elle couvre mes cheveux trop blonds, tout en conservant un rendu chaleureux: c’est parfait !
Mélangez le brou de noix à de l’eau tiède ou chaude puis appliquez la mixture sur la totalité de vos cheveux (des racines aux pointes). Laissez poser entre 15 minutes (résultat léger) et 1h (résultat visible). Rincez puis faites votre shampoing habituel.

L’option flemme:
On a beau y mettre la meilleure volonté du monde, on a forcément des soirs ou des matinées flemme ! Lorsque ça m’arrive je mélange environ 1c à café de poudre à mon shampoing habituel puis je lave rapidement mes cheveux. Je n’applique pas d’huile avant mon shampooing mais je mets un soin rapidement sur mes longueurs.

IMPORTANT:
Le métal et les poudres ne s’apprécient pas ! Manipulez votre mixture avec une cuillère en bois et/ou un pilon dans un bol ou un mortier.

Mes conseils:

Il est important d’avoir en tête qu’on ne traite pas les racines et les longueurs de la même façon. D’où l’importance de savoir si on a un cuir chevelu irrité ou non, sensible ou pas, à tendance grasse ou non.
Sur les longueurs, choisissez l’huile végétale qui vous correspond selon votre type de cheveux: est ce qu’ils sont secs, colorés, méchés ?
Donc à chaque problématique capillaire sa poudre ou son huile !
Il est important de retenir que chaque cas est unique: testez, mélangez, renseignez vous tranquillement puis savourez ! Vous trouverez forcément la poudre qui est faite pour vous. Il suffit de persévérer. Avant de tester une poudre sur la totalité de votre cuir chevelu, je vous conseille de faire une touche d’essai pour être certaine qu’elle n’a pas d’action irritante sur votre cuir chevelu ! Sait-on jamais …

Belles découvertes !

Share this post
  , , ,


25 thoughts on “Les poudres ayurvédiques

  1. Hello Daphné,

    Tout d’abord un grand merci pour cet article 🙂
    Je cherche à couvrir mes cheveux blancs (surtout visibles au niveau des racines). Penses-tu que le brou de noix aide en ce sens?
    Que me recommanderais-tu comme teinture, à tendance plutôt naturelle?

    Je dois passer une commande sur aromazone d’ici quelques jours 🙂

    Très belle journée <3

  2. Merci beaucoup pour cet article très complet.
    J’ai découvert la poudre de Kachur Sugandhi, grâce à toi, il y a quelques mois et c’est merveilleux.
    J’ajoute une cuillère à chaque shampooing et 1 fois par semaine, je fais un masque (Poudre / Aloe Vera / Huile d’avocat).
    Je n’ai jamais eu d’aussi beau cheveux, plus dense, plus de volume.
    J’attends avec impatience tes prochains articles.
    Encore merci.

    • Bonjour Emeline,

      En lisant le blog, je suis très intéressée par les poudres, et tous leurs bienfaits. Je n’arrive en revanche pas à comprendre si elles s’appliquent en masque de façon hebdomadaire par exemple, ou si on peut les ajouter à nos shampoing.
      Je vois dans ton commentaire que tu les utilises pour les deux.
      Donc j’aimerai comprendre : tu ajoutes une cuillère à soupe / ou a café de poudre dans ton shampoing acheté en grande surface ou autre ? ou bien fais-tu ton propre shampoing à partir des poudres et de divers produits naturels ?

      Merci d’avance pour ton aide

  3. Bonjour,
    Superbe article, ça donne envie d’essayer.
    La poudre de neem est-elle irritante ? Faut-il porter un masque et des gants comme le conseille le site ?
    Merci.
    Élodie.

    • Bonjour !

      Lorsque je n’utilise pas l’huile Leonor Greyl je prends l’huile de piqui. J’aime beaucoup sa texture et même si elle est normalement faite pour les cheveux frisés, bouclés, crêpus, elle nourrit très bien mes cheveux. J’en mets très peu par contre ! Et uniquement sur le songeurs et pointes ! Belle soirée !

  4. Merci beaucoup pour cet article qui est super complet!!!grâce à toi je me suis mise aux poudres capillaires depuis quelques mois et mes cheveux te remercient!!!!!ils n’ont jamais été aussi beaux et ils poussent super vite!!!
    Continues à nous éclairer avec tes conseils et ta bonne humeur merci

  5. Merci pour cet article, j’utilise déjà les poudres mais je ne savais pas qu’il était préférable de ne pas appliquer les mêmes sur le cuir chevelu et les longueurs.
    Et j’en profite pour te dire que cela fait plusieurs années que je suis ton travail, et que je suis ravie que tu te sois tournée vers le naturel car c’est aussi mon cas, donc je continue à profiter de tes conseils.

  6. Merci pour cet article fort intéressant ! Je me retrouve dans 2 cas. Mon cuir chevelu devenu très sensible : psoriasis et excès de sébum ….
    du coup question bête : à chaque shampooing le rituel adapté à nos soucis ou il faut alterner et avec quoi du coup ?
    Merci à toi de partager tes bons plans moumoutes

  7. Merci Daphné, pour ton « travail de recherche » (si, si…). Je renchéris sur la poudre de K qui m’a beaucoup aidé pour rebooster une chevelure affinée, terne, et en chute. Je suis également passée aux produits naturels : coloration chez Romain Colors à Paris (cher mais c’etait indispensable pour moi vu l’etat de mes cheveux), cure de biotine (je ne suis pas sure à 100% que ça m’ait aidé mais j’ai suivi les conseils du dermato), les poudres et ma grande découverte, le New Wash de Hair Story, qui est à ma connaissance le seul shampoing (ça ne s’appelle d’aileurs pas un shampoing) sans savon/ Detergent. Il est composé uniquement d’huiles essentielles. C’est en fait le seul produit dont on a besoin… Une fois qu’on l’a essayé, impossible de revenir aux shampoings classiques, même les meilleurs, même les Kevin Murphy ! C’est un produit vraiment exceptionnel – rien à voir avec les lowpoos qui laissaient les cheveux un peu gras…

    • Bonjour Hélène,

      Merci pour ton message ! J’en entends beaucoup parler de ce New Wash et je compte bien l’essayer afin de me faire mon propre avis ! Les produits appelés « soins lavants » de Leonor Greyl se rapprochent beaucoup de cette approche et je les adore ! Ils ont l’huile de germe de blé et la crème aux fleurs. Belle journée !

  8. Wouaou!!!
    Merci pour ce condensé!!!
    Il va m’être bien aidant!!
    Pour les cheveux fins, sans volume: Quelles huiles végétales peuvent servir en remplaçant celle de Leonor Greyl s’il te plaît ?
    Merci!!

  9. Bonjour,
    Merci beaucoup pour cet article ! Ces poudres là sont pour effectuer des masques capillaires et non des shampoings ? Quelle poudre utiliser pour laver les cheveux ?
    Je t’ai découvert grâce à la chaine de Elle, et j’adore tes conseils ! 🙂
    Alice

  10. Bonjour Daphné trés intéressée par tes nombreux articles car je suis dans la coiffure et me suis dirigée perso sur les cosmetiques bio. Je voudrais savoir ce que tu utilises comme shampoing car je n’ai pas trouvé d’articles sur ce sujet ? merci de ta réponse et de respecter un peu plus nos cuirs chevelu

  11. Bonjour,

    merci pour cette article récapitulatif, bien utile 🙂 Pour ma part j’ai commencé par tester le ghassoul. Je l’adore en masque sur ma peau mais je ne l’ai pas aimé sur mes cheveux. Il les lave très bien le jour même mais ils deviennent poisseux le lendemain… En revanche j’ai beaucoup aimé l’effet du kachur sugandhi sur mes cheveux tout comme la poudre de shikakai. Ayant les cheveux fins et très souples ces poudres leurs apportent beaucoup de volume et de texture et retardent le jour du shampoing. En revanche je n’aime pas du tout l’odeur. Même l’HE de citron n’arrive pas à la masquer du coup j’ai arrêté!
    J’ai fini par trouver une routine qui me convenait et qui est plus économique. Je lave mes cheveux avec de la farine de pois chiche. C’est une farine (la seule je crois) qui a des propriétés saponifiante du coup elle lave très bien. Je mélange la farine avec de l’eau (froide/tiède) jusqu’à avoir une texture qui ressemble à de la pâte à gateau. Puis je mets 3/4 gouttes d’HE de citron (pour masquer l’odeur de la farine et pour son action contre les cheveux gras) et parfois un peu d’aloe vera. Sous la douche, les cheveux mouillés j’applique la pâte sur mes cheveux, en insistant bien au niveau des racines. je frotte légèrement et je laisse agir juste le temps de me laver. Je rince bien et fini avec un rinçage eau/vinaigre de cidre pr ressérer les écaille. Et voilà 🙂

  12. Bonjour Daphné,

    Merci pour tous ces précieux conseils. Je suis extrêmement complexée par les cheveux depuis toujours et c’est de pire en pire depuis mon accouchement cet été. J’en perd encore beaucoup et c’était même à la limite du supportable il y a quelques mois. J’en ai très peu déjà de base et en plus ils sont mousseux donc la plupart du temps je ne ressemble à rien donc j’attache. J’ai teste la poudre de kachur mais comme il faut bien rincé et que du coup en frottant je trouve que mes cheveux tombent plus je n’ose pas trop l’utiliser régulièrement. Peux tu me dire au bout de combien de temps les effets se font sentir et à quelle fréquence faut t’il l’utiliser pour que cela fonctionne réellement. En tout cas si tu as une poudre magique pour cheveux moches et pratiquement inexistants je suis preneuse .
    Maud

  13. Merci Daphné pour tes conseils. Je suis venue aux poudres et au No poo/Low poo par tes vidéos. Mes cheveux me désespèrent (gras, fins, mous, ternes, pointes sèches, chute post grosses, puis post stress: jackpot de la loose capillaire) et j’ai décidé de tenter un changement radical. Comme tu le décris, je sens bien qu’il y a un monde à découvrir et que le sur-mesure est long à trouver. Voilà 2 semaines à peine que je ne me lave le cuir chevelu qu’avec Kachur s., Shikakai, et Rhassoul. Je tâtonne. Je constate qu’il y a une part de solution dans ce nouveau rituel car mon cuir chevelu semble graisser moins vite, et mes cheveux brillent plus. En revanche je ne maitrise pas encore le truc et j’ai parfois des endroits de ma tête qui ne rencontrent pas l’effet escompté. Exemple: si je protège mes pointes du traitement-poudre, je n’arrive pas à les dégraisser au rinçage, et le but du jeu étant de ne pas les repasser au shampoing « chimique », je me retrouve avec des longueurs rincées à la mayo. –> comment faire?
    Ne faut-il pas plutôt traiter celles-ci après le rinçage de la mixture du cuir chevelu? Si oui comment?
    En ce qui concerne le dessin de la chevelure, on trouve bcp de conseils pour les cheveux crépus et frisés, mais je ne trouve rien pour les cheveux ondulés de type « européen » (je veux dire par là : fins, peu abondants et à coupler avec la routine pour cette nature capricieuse de cuir chevelu gras. J’aimerais regagner mes anglaises qui sont cassées par la sècheresse de mes pointes… ). J’imagine qu’il y aurait une bible à écrire sur le sujet, mais si à l’occasion tu peux nous donner des pistes pour ces problématiques, ce serait super!
    Encore merci.

  14. Hello ,
    Merci pour cet article .
    J’aime énormément tout ce qui est naturel.
    J’ai une petite question, si j’utilise ces poudres et que j’aimerais me faire des mèches blonde mes mèches deviennent blonde ? Ou il y a des risques comme le henné ?
    Merci beaucoup
    Oana

  15. Bonjour Daphné,
    un grand merci pour cette découverte. Etudiante, j’essaye de faire attention à mon argent et aux produits chimiques. Les poudres semblent être correspondre à mes critères. J’attend ma première commande aroma zone avec la poudre de kachur et d’orange !! J’ai hâte !

    Bon week-end !

  16. Merci Daphné pour ces découvertes ! Grâce à toi les cheveux revivent et je vais peut être réussir à les laisser pousser vraiment longs alors que j’ai peu d’epaisseur…
    J’ai une question concernant le soin neutre aromazone. Comment l’appliques-tu ? Juste sur les longueurs ou sur l’ensemble des cheveux ? Est-ce qu’il s’utilise sur cheveux humides ou secs ? Combien de temps le laisser poser ? En tout cas il est vraiment top et ultra démêlant, fini le sac de noeud sur en bas des cheveux ! Merci pour la découverte !!! 🙂

  17. Bonjour Daphné !
    Merci pour ces conseils :).
    J’ai une question sur le brou de noix… j’ai fait des mèches plus claires chez un coiffeur « naturel » mais j’ai un effet zèbre et des mèches beaucoup trop claires. Je suis dégoûtée. Je souhaiterai donc les patiner naturellement ou les refoncer un peu afin que les mèches se fondent mieux avec ma base naturelle qui est châtain foncé. Penses tu que le brou de noix soit adapté?
    Je souhaiterai récupérer quelques reflets chauds sans effet roux aussi. Ouiiiiii c’est compliqué
    Merci d’avance pour ton retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *