MON RITUEL GREEN 1: shampoings, sulfates et silicones

En découvrant les poudres capillaires, j’ai ouvert la porte d’une nouvelle dimension et j’ai complètement articulé mes habitudes beauté autour d’elles. Elles ont été le point de départ de tout.
Le temps où je ne les utilisais pas me paraît à des années lumières de la femme que je suis devenue et de ma vision des choses actuelle. Je bénis le temps qui passe pour toutes les découvertes et les évolutions qu’il pose sur notre chemin !
Si vous souhaitez vous replonger dans mon cheminement vers le naturel, cliquez ici.

Avant, j’appliquais un shampooing un peu au hasard mais je ne cherchais pas à « prendre soin de », je ne prenais pas le temps de comprendre mes cheveux ni mon cuir chevelu. Et puis surtout, il y a quelques années je lavais mes cheveux une fois par jours avec des silicones et des sulfates agressifs, et l’application d’un soin était obligatoire tant mes cheveux étaient secs et rêches. Je travaillais chez Dessangle et je réservais le même sort aux cheveux de mes clientes.
Depuis que j’ai totalement adapté mes habitudes capillaires, mes cheveux semblent émancipés. Improbable de dire ça de ses cheveux… Et pourtant! Avant ils étaient complètement étouffés.
Je vais vous parler ici d’habitudes à adopter et qui valent pour toutes les natures de cheveux. .

Agir sur les racines et le cuir chevelu pour avoir de belles longueurs:

Les longueurs et pointes sont la partie déjà morte du cheveu. Elle est confrontée aux intempéries et aux frottements contre les vêtements (surtout en hiver), par conséquent elle est forcément en moins bonne santé que ce qui va pousser. En plus de se prendre en pleine face les agressions extérieures, les longueurs qui n’ont pas poussé dans de bonnes conditions (carences en vitamines, manque de nutrition, d’hydratation, stress, déprime…) sont particulièrement fragilisées. Casse, manque de brillance, perte de cheveux. Des joyeusetés qu’on connaît souvent malheureusement trop bien ! Pour remédier à ça, prendre soin de et agir en racine (racine =cuir chevelu + cheveux qui viennent de sortir de terre) assure à nos cheveux de faire, dès le départ, le plein d’énergie nécessaire pour pousser en meilleure santé, d’être plus vivants, plus forts et donc plus beaux. Sachez que l’alimentation ainsi que le stress, les hormones ou la fatigue jouent également énormément sur l’état de vos cheveux. Par exemple, je n’ai jamais autant perdu mes cheveux que lorsque j’ai arrêté ma pilule (même mes post-accouchements étaient moins impressionnants! ) Ca a été difficile de rattraper le coup, mais j’ai réussi grâce à toutes les habitudes dont je vous parle aujourd’hui.

Le mythe du shampoing qui pouvait régler tous les problèmes capillaires ! 

Je sursaute à chaque fois que je passe dans les rayons d’un supermarché. Tout comme on se perd au rayon yaourt tant on nous engloutit dans un « trop de choix », la quantité de shampoing qu’on nous propose est délirante. Leur promesses ne le sont pas moins. Celui-ci promet de « réparer vos fourches et d’aider à la cicatrisation de vos cheveux », l’autre là bas « stoppera net votre chute de cheveux » quant à celui là : « terminées les racines grasses et les pointes sèches !  » alors qu’il est bourré de SLS. Les SLS sont des sulfates hautement détergents et irritants qui agressent fortement le cuir chevelu. Celui ci pour se défendre n’a d’autre choix que d’utiliser sa seule arme: graisser graisser graisser en produisant toujours plus de sébum. En parallèle les SLS assèchent vos longueurs et pointes car ils sont trop agressifs. Et c’est le cercle vicieux : les racines qui graissent tous les jours et les pointes qui crient « à l’aideeeeeee !  » car elles se dédoublent toutes, malgré les nombreux soins que vous faites (on discutera des soins un peu plus tard ;-)). C’est le fameux racines grasses, pointes sèches qui est une pure invention causée par les produits chimiques.

Encrez cela en vous : Un shampoing ne règle aucun problème capillaire, il permet simplement de limiter les dégâts (un shampoing doux par exemple limitera les pellicules sèches). Non, aucun shampoing n’apporte autant de volume que Kate Moss dans la pub Kerastase (heureusement en même temps…). Aucun shampoing ne pourra régler votre psoriasis ni éviter la chute des cheveux. Certains shampooings mettent un gros pansement sur les pellicules que vous avez (Head&Shoulders pour ne pas les citer) mais si vous arrachez le pansement c’est l’hémorragie qui (re)commence. Cercle vicieux; on devient accro à un shampoing qui pourrait servir de détergent pour les toilettes.

Alors qu’est ce qui va régler les problèmes capillaires ? Ça, on en parlera lors de Mon Rituel Green 2, mais en attendant on va déjà apprendre à limiter les dégâts avec les shampoings qu’on utilise !

Mais alors, quel shampoing choisir ? 

Partant du principe  qu’un shampoing est là pour … laver (on a tendance à oublier que c’est aussi simple que ça, merci le marketing !) choisissez le shampoing le plus doux possible, sans silicones ni sulfates (SLS et ALS cités plus haut). D’une façon générale, évitez les shampoings qui donnent du volume surtout si vous avez les cheveux secs. Ils sont trop asséchants et surtout ça ne fonctionne pas. Idem pour les cheveux bouclés, crépus: choisissez un shampoing doux qui n’asséchera pas vos boucles et bichonnez vos cheveux en amont (j’y reviens plus tard avec des détails croustillants)

1- Les shampoings solides : 

On diabolise beaucoup ces shampoings car ils ont la réputation d’être compliqués à utiliser. Pas faux, mais pas avec toutes les marques ! Pachamamaï est sans doute la plus belle découverte que j’ai faite depuis bien longtemps en terme de shampoing ! Après plusieurs semaines d’utilisation, j’avais été déçue de mes tests avec d’autres shampoings solides ( Lamazuna et Druydes) et je désespérais un peu de trouver mon alternative « solide ». Pachamamaï coche toutes les cases de la réussite : vegan, réduction des déchets, composition extra naturelle, et surtout résultats très positifs sur les cheveux. La prise en main est également très pratique et croyez moi, c’est important !  J’aime particulière le rose pour cheveux secs ainsi que celui pour les enfants. D’ailleurs ils raffolent des shampoings solides qui sont très faciles à utiliser ! Faites le test et laissez le gérer, c’est chou comme tout 😉

Petit bonus : conservez votre shampoing solide dans une coupelle à savon ! Au bord de la baignoire il va fondre comme Olaf au coin du feu !

2- Bien se laver les cheveux : 

Les shampoings solides : Pour utiliser un shampoing solide c’est très simple: dites vous que c’est un savon pour vos cheveux. Passez sous la douche, et mouillez le shampoing ainsi que vos cheveux. Frottez le shampoing à différents endroits sur la tête (une très légère mousse se forme normalement): en haut, au dessus de l’oreille droite puis de la gauche, au niveau de la nuque et au milieu du crâne ( la répartition du produit est importante). Frottez avec le bout des doigts sur l’ensemble du crâne et si besoin ajoutez un peu d’eau. C’est important de frotter el cuir chevelu et non les cheveux. De plus, il est inutile de s’acharner sur les longueurs qui sont rincées naturellement lors du passage du shampoing au moment du rinçage. Bien sur c’est différent si vous avez appliqué une huile en amont, comme je vous l’ai expliqué plus haut. Terminez en rinçant vos cheveux.

Les shampoings liquides : répartissez le produit de la même façon que le shampoing solide. La bonne répartition du shampoing est une étape très importante dans l’utilisation des produits qui moussent moins !

Pourquoi les sulfates et les silicones sont à bannir ?

Le simple fait d’éliminer les sulfates et les silicones de vos shampoings vous permettra de voir une amélioration de l’état général de vos cheveux ! Si vous passez du tout chimique aux shampooings naturels cités plus haut, vous pourrez être surpris de redécouvrir la nature et surtout la texture de vos cheveux ! Il faudra cependant attendre entre 3 et 6 mois pour débarrasser complètement vos cheveux des silicones accumulés à l’intérieur.

1- Les Sulfates :

Ce sont des tensioactifs c’est à dire que ce sont eux qui font mousser vos shampoings !

Sachez qu’une mousse aussi compacte que celle produite pas Elseve ou Fructis n’est en rien nécessaire pour bien laver vos cheveux. En soi, aucune mousse n’est d’ailleurs indispensable. Mais je vous l’accorde, c’est quand même agréable de sentir un petit coussins douillet entre nos doigts et notre cuir chevelu 😉 Sachez en tout cas que si votre shampoing mousse beaucoup, c’est probablement parce qu’il comprend des sulfates agressifs dans sa composition. Oui car il y a des sulfates qui le sont et d’autres non.

Pourquoi les sulfates agressifs sont-ils mauvais ? 

J’ai parlé plus haut du mauvais impact des sulfates agressifs (SLS). Ce détergent est présent dans presque tous les produits de beauté lavants, ainsi que dans les produits ménagers: savons, shampoings, liquide vaisselle et le dentifrice de nos enfants (si si regardez son Signal à la fraise ! ).

Mais alors pourquoi sont-ils utilisés partout ? Parce que les sulfates agressifs sont les moins chers du marché ! Ce sont également ceux qui moussent le plus, et n’oublions pas qu’on nous a habitué et mis en tête qu’on avait besoin de faire une soirée mousse à chaque lavage de cheveux ou à chaque brossage de dents pour que ça marche !

En éliminant ces sulfates, adios amigos les racines grasses et les pointes sèches !  Vous aurez le corps et les cheveux beaucoup moins secs et vos racines graisseront moins vite. Vous verrez une amélioration quant à la casse de vos cheveux. sans sulfates, ils sont plus forts et moins affinés !Sur certaines personnes, ils créent même une différence de densité entre le haut des cheveux situés près du crâne (qui ont poussé récemment) et les longueurs fragilisées dont la plupart a cassé et qui sont donc beaucoup plus fines ! En revanche, soyez patient et laissez à vos cheveux le temps de s’adapter à ces nouveaux produits 😉

Quels sulfates éviter ? 

Repérez sur l’étiquette de la composition de votre produit les appellations des sulfates à éviter car trop irritants :

  • Sodium Laureth Sulfate (SLES)
  • Sodium Lauryl Sulfate (SLS)
  • Ammonium Lauryl Sulfate (ALS).

Certains tensioactifs (qui permettent de mousser donc) sont cependant beaucoup moins agressifs et sont largement tolérés par la peau et les cheveux. Ils ne sont donc pas à bannir :

  • Coco-Bétaïne
  • Coco-Glucoside (présent dans les shampoings Avril)
  • Decyl Glucoside
  • Lauryl Glucoside

2- Les silicones : 

Ils rendent les cheveux doux, brillants, faciles à démêler.

Pourquoi les silicones sont-ils mauvais ?

Doux, brillants mais un peu lourds non ? Difficile de décrire cette sensation : les cheveux sont comme remplis de plomb, ils perdent toute liberté de mouvement. Et c’est souvent lorsqu’on a réussi à s’en passer qu’on s’en aperçoit. Les silicones déposent autour des cheveux un film qui colmate les brèches et fait barrage aux agressions extérieures. L’ennui c’est que ce film reste et s’épaissit avec le temps puisque les silicones s’accumulent sur et dans les cheveux. on n’aurait pas l’idée d’accumuler les couches de vernis sur les ongles et d’en rajouter une tous les jours … Les cheveux sont étouffés, les pores du cuir chevelu obstrués (on dit alors que le silicones sont comédogènes).

Résultat ? Des racines plus grasses, une asphyxie qui entraine une chute de cheveux quasi permanente, une perte de croissance de votre moumoute également (les fameux cheveux qui ne poussent pas…).

Ce qui me dérange beaucoup également avec les silicones, c’est qu’ils apportent une fausse nutrition aux cheveux. Ce n’est qu’un mirage. Du coup on achète toujours plus de masques (bourrés de silicones), des shampoings soit-disant « nourrissants » (bourrés de silicones aussi) et c’est le cercle vicieux ! Ajoutez à cela quelques sulfates… Catastrophe et gâchis total: on se ruine et on sombre dans une sur-consommation de produits qui sont eux même la cause de nos problèmes capillaires … J’en veux d’ailleurs un peu aux coiffeurs (pas tous heureusement, mais beaucoup ;-)) d’entretenir cette hérésie ! Essayez de côtoyer un salon de coiffure qui utilise des produits différents et plus naturels car c’est en général la preuve d’une ouverture d’esprit et donc le premier pas vers l’amélioration de la santé de vos cheveux !

Petite info supplémentaire: certains silicones ont pour fonction d’épaissir la texture de votre produit ! Donc pour résumer sans sulfates agressifs ni silicones: on passe à un shampoing qui mousse moins et est moins épais !

Les silicones à éviter : 

D’une façon général vous pouvez chasser les fins de mots en   ”-xane”, ”-ane”, ”-thicone”, « -one » ou ”-thiconol” . Le plus répandus étant :

  • Dimethicone
  • Cyclopentasiloxane
  • Dimethiconol
  • Dimethicol

Certains silicones sont cependant plus tolérés par les cheveux. On dit qu’ils sont solubles dans l’eau, c’est à dire qu’ils ne s’accumulent pas dans ni sur vos cheveux. Ils sont donc moins plombants mais rendent les cheveux brillants malgré tout.

Voici la liste :

  • Dimethicol Copolyol (et non pas Dimethicol tout seul qui n’est pas soluble dans l’eau)
  • Lauryl Methicone Copolyol

La marque Kevin Murphy propose par exemple une excellente gamme de produits avec des silicones solubles dans l’eau.

Je parle ici du mauvais effet des silicones et des sulfates sur les cheveux mais bien sur, les effets sur la planète sont tout aussi mauvais.

Prenez le temps de lire tout ça tranquillement, de vous faire votre propre avis aussi, c’est important ! On se retrouve très vite avec « Mon rituel green 2 » pour parler des poudres ayurvédiques sur le cuir chevelu !

Share this post
  , , , , ,


69 thoughts on “MON RITUEL GREEN 1: shampoings, sulfates et silicones

  1. Waouh merci pour cet article complet.
    C’est depuis que j’ai découvert ton compte instagram il y a presque un an que mes cheveux revivent!
    Merci pour ces supers compléments d’informations, je vais pouvoir le partager à mon entourage 🙂

    Merci Daphné !

    • Mais je t’en prie ! Je sens que sur instagram justement beaucoup sont en demande d’informations plus détaillées. Je pense et j’espère que cette série d’articles très complets pourra vous aider ! Merci pour ta confiance 🙂 Très belle journée !

  2. Bonjour Daphné,
    Merci infiniment pour ces conseils qui me sont précieux .
    Je suis au moment où je vous écris dans un tourbillon car je me lave les cheveux avec un shampoing sans sulfate et après chaque shampoing mes cheveux sont poisseux et pleins de pellicule…
    Je ne m’en sorts pas…
    Ayant des cheveux fin, grasse en racine et sec au pointe…
    je n’arrive pas à trouver le bon shampoing qui règlera mes souci de cheveux
    J’ai essayé les shampoings en pharmacie comme klorane … etc et aussi kerastase « bain divalent » mais toujours dans la même galère
    Je vous suis depuis à peu près 6mois et c’est la première fois que je vous écris…
    je pense que je vais me mettre au shampoing solide ou liquide mais sans produits chimique désormais pour essayer de me sortir de ce problème qui me dérange de plus en plus …
    si vous avez des conseils pour mon type de cheveux.. je suis preneuse
    Et continuer comme ça… vous êtes génial
    Lola

    • Bonjour Lola,

      Mille mercis pour votre confiance ! Je suis très touchée par votre message. Touchée par vos mots à mon égard mais surtout par votre expérience. Je sais à quel point c’est difficile de se sentir « à côté » de ses cheveux … Et de ne plus les contrôler !
      Pour vous répondre, attention à ce qu’on appelle le Greenwashing : une pratique marketing qui consiste à étaler beaucoup de verdures sur les packagings pour mettre en avant le 0,001% de plante présent dans la composition, mais pour dissimuler les composants chimiques. Pour moi Klorane fait partie de ces entreprises qui font du greenwashing (ils ont des SLS). Kerastase est l’une des marques les plus chimiques que je connaisse. C’est comme Garnier en fait, les formules sont les mêmes.
      Dirigez vous vers un shampoing solide pachamamaÏ. Vous verrez une réelle différence. Pour savoir lequel prendre suivez votre instinct. Mais essayez de ne pas aller vers le plus irritant 😉 De mémoire le marron serait bien pour vous aider à faire une transition. Il est équilibrant et reste doux.
      Le second article de ma série « Mon Rituel Green » parlera des poudres ayurvédiques et de la façon d’appliquer un soin. Cela vous aidera également certainement.
      Courage !

  3. Hello Daphné, super article qui nous explique très clairement l’importance des soins naturels pour nos cheveux ! Depuis 4 mois maintenant je ne jure plus que par les poudres ayurvediques et les shampooings solides grâce à toi ! Merci encore

    • Mathilde merci à toi pour ta confiance ! C’est la plus belle des récompenses de savoir que mes conseils peuvent vous être utiles ! Les poudres sont magiques en effet. Quant aux shampoings solides … Je ne peux plus m’en passer !

  4. Bonjour Daphné, super article !!
    Merci pour toutes ces infos, j’avoue etre passée depuis quelques temps aux shampoing « sans » et me cheveux fins sont bizarrement bcp plus souples et ont bien plus de volume !
    Je cherche un coiffeur sur Paris qui utilise des soins naturels, as tu une adresse à me conseiller ?

    • Bonjour Sophie ! Merci pour ton message ! En effet les cheveux sont souvent plus souples et plus libres lorsqu’on arrête les sulfates et silicones 😉 On s’aperçoit alors qu’ils étaient complètement étouffés ! Les silicones engendrent en effet également une perte de volume car les cheveux sont lourds. À l’atelier Cedric coupe et nous utilisons des produits respectueux des cheveux et de l’environnement. Il coupe sur cheveux propres et secs. Bientôt une coloriste végétale viendra agrandir notre équipe mais plutôt avant l’été ! Sinon tu as les salons Biocoiff’ qui proposent des prestations très complètes !

  5. Bonjour Daphné, que de supers conseils tu nous donnes ! Merci. Depuis un anje suis repassée au green. Ces dernières années je méchée mes cheveux en blond mais ce traitement un peu rude m a mené au constat que mes cheveux souffraient. Alors en cherchant sur le net des solutions pour sortir de fette impasse, j ai decouvert les soins et shampoings biocoiff, dont je suis très satisfaite. Puis qques tps plus tard je tombe sur une video d arimazone où tu expliques ta routine. Du coup, j ai viré tt le chimique capillaire. Mes cheveux raffilent du kasur sugandhi( fins et peu fournis) je leur offre des masques d ortie du henné chatain miellé, del huile de ricin etde l aloe vera. Je suis très heureuse de retrouver une belle matière. Sur tes conseils j ai aussi acheté l huike germe de blé d Eleonor greyl, pour cibler les racines grasses qd elles ressurgissent. Et sur un plan alimentaire je comp’emente en silice, excellent pour la chevelure entre autre.

    • Bonjour Ludivine,

      Mille mercis pour ton message et tes impressions suite aux tests produits naturels ! Je suis ravie que résultats te plaisent ! Merci pour ta confiance 😉 Et je prends bonne note de ton conseil concernant la silice ! Merci

    • Bonjour Ludivine, tu as abandonné la blondeur depuis que tu es passée au naturel du coup? Je sais que les colorations naturelles ne peuvent que foncer et non éclaircir.. Comment fais tu sinon? Merci!

      • oui j’ai abandonné la blondeur mais j’avoue que l’actuelle couleur est vraimment plus vibrante. J’ai un châtain avec de jolies reflets grâce au henné châtain miellé.

  6. Salut Daphné !

    Merci beaucoup pour cet article très complet et hâte de voir la suite, d’autant que les poudres commencent sérieusement à me faire de l’oeil 😉

    En février je suis passée à une routine beaucoup plus naturelle, notamment à cause de mes racines grasses que je ne pouvais plus supporter, mais le pb c’est qu’après avoir utilisé des huiles végétales je me retrouve toujours avec des mèches poisseuses, une horreur! Du coup j’ai hâte de tester ta manière de laver tout ça !

    Dernière petite chose: depuis que je suis passée au naturel mes cheveux sont bcp plus rêches et surtout je les perds beaucoup plus … est-c’est la fameuse période de transition? (D’autant que mes racines commencent à être grasses dès le lendemain du lavage)

    Désolée pour ce message un peu long, mais comme je te fais à 100% confiance concernant les cheveux et le naturel je me suis permise de te poser ces questions!
    Merci 🙂

    • Bonjour Yassmine, ne soir surtout pas désolée de me faire confiance ! C’est merveilleux que tu m’octroies cette confiance !
      Pourrais tu me préciser ce que tu prends comme shampoing et soin s’il te plait ? En effet cela peut venir du temps d’adaptation, mais les problématiques que tu évoques me rappellent plus un dérèglement hormonal. Comme celui que j’ai subi à l’arrêt de ma pilule. Peut-être peux tu faire le lien entre un changement de pilule ou autre et dérèglement capillaire ?

      • Hello hello! Je reviens avec les petites précisions que tu m’as demandée:

        Concernant le shampoing: j’alterne entre le biocoiff pour cheveux gras et le shampoing desert essence à la framboise!

        Et s’agissant des soins: pour le cuir chevelu j’utilise l’hv de jojoba et de nigelle (oui parce qu’en prime j’ai le cuir chevelu qui a tendance à me démanger ) et pour les longueurs j’utilise l’hv de coco généralement ! Bon après clairement je suis pas très très régulière et il m’arrive d’avoir la flemme hahah

        Par rapport au dérèglement hormonal: le truc c’est que je ne prends pas la pillule …En revanche il m’arrive souvent (trop souvent) d’utiliser le steampod pour lisser un peu mes cheveux … peut être que ça vient de la?

  7. J’me suis régalée à te lire, je te suis sur Instagram, et je viens de prendre le temps de venir par ici !
    J’ai galéré avec mes racines graisses un mois environ. Et là , j’ai l’impression que la transition est moins brutale qu’au début, et surtout après macolo végétale (c’était horrible : paille pour lapin en bas, racines grasses …)
    J’aimerais trouver un soin pour mes pointes sèches. J’utilise « 3 miracle oil » de la marque Aussie, mais je crois qu’elle n’est pas top côté composition. Et j’aime pourtant sa texture, que me conseilles tu en remplacement ? J’ai testé une recette d’Aroma zone, mais ça ne va pas… Merci bcp pour ton partage

    • Bonjour Aurélia,

      Merci beaucoup pour ton message ! Et pour ta confiance ! En effet l’huile Aussie « 3 miracle oïl » (c’est marrant j’en parlais il y a 10 minutes sur instagram en message privé, on me demandait la compo ;-)) n’est pas top car il y a des silicones , en deuxième: « Dimethiconol ». Pour prendre soin de ses cheveux, il faut les soigner avant le shampoing avec une base crémeuse et ajouter de l’huile végétale dedans. J’en parlerai justement dans le deuxième volet de la série « Mon Rituel Green » 😉 Le gel d’aloe vera est excellent appliqué sur cheveux mouillés (à condition de ne pas sécher au sèche cheveux ou aux plaques ensuite) ou sur cheveux secs entre les shampoing ! Ça discipline et ça hydrate !

  8. Bonsoir Daphné merci pour cet article, hâte de lire la suite.
    Ça fait plus de 1 an que je suis passé au shampooings solides, j’utilise la marque sochamps je suis fan, j’utilise aussi le masque neutre d’aroma-zone. Effectivement il faut de la patiente quand on passe au naturel, reprendre de nouvelles habitudes. J’ai sauté le pas pour les colorations végétales aussi et là je patauge un peu, j’ai fait 2 colorations logona mais pas évident à appliquer et tomber sur la bonne couleur
    Il faut persévérer!
    Bonne soirée

    • Bonsoir Marisa,

      Merci pour ton message !
      En effet il faut persévérer, il y a toujours un cap un peu compliqué à passer. Les cheveux s’habituent petit à petit aux nouveaux produits qu’on leur applique ! Heureusement qu’au bout du temps d’adaptation ce sont des choses positives 😉 Heureusement c’est la même chose pour les colorations végétales ! Les Arma-Zone sont top aussi d’ailleurs !

      • Bonjour Daphné,
        Effectivement j’ai vu qu’aroma-zone faisait des colorations végétales mais il n’y a pas beaucoup de choix en termes de couleurs. Je suis châtain foncée avec quelques cheveux blancs (une 30 aine) juste au niveau de ma raie et je ne saurais pas laquelle choisir chez aroma-zone pour rester proche de ma couleur mais donner de beaux reflets…
        je te souhaite une belle journée et merci encore pour tout.

  9. Bonjour,

    Je suis depuis quelque temps votre compte Instagram qui est vraiment très intéressant.

    J’ai beaucoup maltraité mes cheveux durant des années entre les shampoings de supermarché, les soins, les baumes sans rinçage, lissage etc… Bref je suis complètement perdue au niveau de mes cheveux. J’ai déjà essayé le « bio » (shampoing biocoop) mais mes cheveux étaient gras après le lavage. Retour case départ aux shampoing de supermarché.
    Mais grâce à vos conseils et à la publicité pour le site AromaZone je suis un peu moins perdue donc depuis une semaine j’essaie le naturel ; à voir sur le long terme … (j’ai les fameux cheveux racine grasse et pointes sèches, pfiou). Mais cela fait du bien de voir quelqu’un d’autant impliquée dans le vrai naturel et dans de bons conseils, merci.

    De plus, j’aurai une question : ayant les cheveux ondulés avec beaucoup de frisottis, je voulais savoir si il existait des après-shampoing/soin ou sans rinçage de biens ? Car j’aimerai retrouver de belles ondulations parce qu’à cause de toutes les agressions elles ne ressemblent plus à rien, alors je continue à les lisser (ce que je souhaiterais arrêter).

    Autre question : j’ai acheté le soin/masque à la banane chez Garnier (oops, vu ce que vous en dites…) mais il est certifié 98% naturel, végan etc etc… Je voulais savoir si cela est vrai ou si ce ne sont encore que de mensonges ? Et conseillez le vous ?

    J’ai hâte d’avoir votre 2ème rituel green car j’aimerai vraiment éliminer tous ces produits de supermarché que j’utilise encore.

    Bon courage à vous et continuez comme ça.

    Océane.

    • Bonjour Océane,

      Merci pour votre message et de vous livrer autant sur un sujet aussi intime que les cheveux ! Le cheminement vers le naturel est long et semé d’embuches ! En fait, la transition chimique—->naturelle est trop violente si on ne detoxifie pas du tout le cuir chevelu. Vos cheveux ne peuvent pas se montrer réceptifs, ils ne comprennent en effet pas ce qu’on leur applique.
      Je prépare le volet 2 de « Mon Rituel Green » qui parlera justement de l’application des poudres (indispensables selon moi pour passer au green) ainsi que « comment nourrir ses boucles ». La base « masque capillaire » de chez Aroma Zone est une merveille, ainsi que l’huile végétale de piqui ! Tous les détails seront dans mon article 🙂 J’ai tant à dire à ce sujet ! Alors courage, vos boucles retrouveront bientôt de l’éclat, du ressort et vous pourrez sortir du cercle vicieux « racines grasses pointes sèches et lissage ».

    • Océans, pardon je m’aperçois que je n’ai pas répondu concernant le masque à la banane : j’ai regardé sur internet et il est sans silicones ni parabens. Mais je pense qu’il y a des conservateurs agressifs (PEG suivi d’un numéro) ainsi que les remplaçants du paraben qui ne sont pas exempts de tout reproche 🙂 À vérifier cependant, je n’ai pas la composition devant les yeux !

  10. Un immense merci Daphné pour cet article très enrichissant :
    on apprend beaucoup sur les compo catastrophiques de la plupart des shampoings !
    Je me tourne vers le Green depuis plusieurs semaines, en glanant des infos un peu partout.
    Tes conseils sont précieux et grâce à toi j’ ai notamment découvert le gel d’aloe vera pour hydrater ma longue moumoute aux cheveux épais qui bouclent.
    En revanche j’essaie depuis plusieurs Semaines le shampoing à l’avoine de Weleda et c’est une catastrophe : cheveux impossibles à rincer et qui se retrouvent systématiquement poisseux en séchant. Je fais pourtant attention de ne pas trop mettre de produit…
    Merci encore pour ton article et surtout : CONTiNUE ! On en redemande !

    Marion

    • Hello Marie, Merci pour ton super message plein d’enthousiasme ! Le shampoing Weleda à l’avoine peut être un peu perturbant en effet, voire difficile à utiliser car il ne mousse pas du tout. Du coup, ça rend la répartition du produit ainsi que son rinçage difficiles.
      Essaye éventuellement de bien répartir le produit (comme décrit dans mon article) d’ajouter de l’eau petit à petit. Sinon tu peux faire deux shampoings. Si vraiment ç reste trop compliqué: tu peux te diriger vers les shampoings Avril car ils moussent plus en raison de la présence de sulfates non agressifs.

  11. Bonjour Daphné,

    Merci pour ce super article.
    J’attends la suite avec impatience. Yaura-t-il des conseils pour la perte de cheveux ?
    Je suis en pleine perte post partum. Je n’avais pas récupéré après la naissance de mon premier enfant donc là c’est vraiment la cata, je commence à avoir des trous et chaque shampooing est un supplice !

    Depuis que j’ai découvert ton insta, je fais des masques à la poudre de kachur et j’utilise le shampooing bio Douce Nature mais pour l’instant mes cheveux ne vont pas mieux.
    Pour autant grâce à toi je reprends un peu espoir en espérant bientôt voir une amélioration !

    • Bonjour Solène, Merci pour ton message ! Je sais à quel point c’est difficile de voir ses cheveux tomber, tomber, tomber sans pouvoir rien faire. On se sent impuissant.
      Je te conseillerais plusieurs choses pour y remédier remédier :
      – La gamme Plumping de kevin murphy (rose). Elle coute assez cher mais elle renforce vraiment les cheveux et apporte un peu de densité rapidement sans étouffer les cheveux ni le cuir chevelu. C’est une excellente gamme dans ce genre de cas. Le shampoing suffit, pas besoin du soin 😉 2 fois par mois environ, applique sur tes cheveux un mélange de poudre de kachur + poudre de brahmi. La poudre de kacha est très bien mais elle peut être asséchante voire irritante ! Ajoutez dans ce mélange une cuillère à café d’huile de ricin. Mets un peu de gel d’aloe vera. Laisse poser sur ton cuir chevelu environ 10 minutes (il ne faut pas que ça sèche). Ensuite rince puis fais ton shampoing. Si tu peux faire ce rituel tous les 10 jours, ça serait même encore mieux ! Courage, avec tout ça ça ira vite mieux !

      • Merci pour tes conseils et le temps que tu prends pour répondre !
        Effectivement la gamme Kevin Murphy est assez chère mais si ça peut m’aider alors je vais me l’offrir !
        Encore merci, c’est top ce que tu fais !

  12. Moi qui pensais qu’on ne pouvait pas faire mieux que tes autres articles je dois avouer que celui ci est hyper bien écrit et intéressant à lire! Merci encore Daphné pour tout ce que tu fais pour nos moumoutes 🙂
    Déjà 2 ans que je suis passée au naturel, que je redécouvre des cheveux différents, et maintant 8 mois que je suis passé aux poudres et huiles, et que je suis conquise ! Plein de bébés cheveux (Bon même si pour le moment ils qui me donnent une drôle d’allure à frisoter autour de ma tête ahah) mais pas plus tard que ce matin j’ai justement touché un cheveux qui était hyper épais à la racine, comme décrit dans ton article 🙂
    Bref je sais que le chemin n’est pas encore fini mais je vois vraiment une différence et mes collègues me l’ont dit aussi et ça c’est grâce à toi !
    Question tu as déjà testé la marque Khadi ? Je viens d’acheter le shampoing à l’amla Et je le trouve plutôt pas mal !

    • Hello Magali,

      Merci pour ton message ! C’est vraiment top de te lire et de ressentir ton enthousiasme ! Je ne cesse de dire merci tout va, mais sincèrement : merci pour ta confiance ! C’est top que tu aies déjà de si chouettes résultats sur tes cheveux ! Bravo pour ta persévérance.
      Je connais la marque Khadi et je l’apprécie en revanche je n’ai jamais testé leurs shampoings. J’utilise la poudre d’amla de temps en temps sur mes cheveux, en pâte mélangée avec de l’eau et de l’aloe vera : https://www.aroma-zone.com/info/fiche-technique/poudre-ayurvedique-amla-bio-aroma-zone?page=library
      Elle est top cette poudre ! Belle journée 🙂

      • C’est une des premières poudre que j’ai testé celle-ci dans un mélange de chez Khadi, sous les conseils d’une vendeuse chez mademoiselle bio. Et après j’ai découvert la suite avec toi 🙂 L’Amla je l’a mets dans tous mes masques avec la Kachur et Bramhi + HV ricin + moutarde + Aloe.

        Je te demandais car gros coup de cœur pour ce shampoing qui fait des super beaux cheveux, et puis comme ça les semaines où j’ai un peu plus la flemme de faire le masque, ça permet d’avoir les mêmes vertus (plus ou moins je crois en tout cas ^^)

        En tout cas merci de tout tester pour nous, et tes retours toujours intéressant ! Prochaine étape le shampoing solide ! Et reprendre RDV avec Cedric 🙂

  13. Hello Daphné,

    Merci beaucoup pour ce super article qui me permet déjà d’y voir un peu plus clair.!

    J’ai entamé depuis quelques mois une tentative de transition vers des soins cheveux plus sains, ou en tous cas plus simples, mais je n’ai pas vraiment de méthode. Du coup, je choisis un shampoing au hasard en magasin bio, en me disant qu’il n’aura pas de produit chimique néfaste, et je fuis tout soin, huile, après-shampoing ou masque, en me disant que moins j’en mets, plus c’est naturel, et mieux c’est.

    Malheureusement, le résultat n’est vraiment pas concluant: j’ai les cheveux secs, ternes et abîmés. J’ai testé également le shampoing sec Lamazuna, pratique en voyage, mais c’était une catastrophe, mes cheveux étaient poisseux et ternes.

    Je ne sais pas comment procéder pour trouver un rituel de lavage et soin adapté, naturel et sain. J’ai hâte de lire la suite de tes articles pour avoir d’autres idées pour accompagner mon cheminement.

    Merci encore pour tes éclairages,
    Marie

    • Bonjour Marie ! Mille mercis pour le partage de ton expérience ici ainsi que pour ta confiance. En fait, les shampoings bios sont tellement sains qu’ils peuvent rendre les cheveux rêches car il n’y a plus aucun filtre. Il est important de laisser le temps aux cheveux de s’habituer et de faire les choses en douceur. Comme expliqué dans ce premier volet « Mon Rituel Green », un shampoing sert à laver. Pour la brillance, la douceur, le bon équilibre du cuir chevelu, il faut passer par l’application des poudres et de masques sur les longueurs. En revanche tu as raison: inutile d’en mettre des tonnes pour que ça fonctionne et pour avoir des cheveux fins. Il suffit d’avoir :
      – Un shampoing doux
      – Une poudre ayurvédique adaptée
      – Une huile végétale pour les racines
      – De l’aloe vera
      – Un masque nourrissant + huile végétale pour les longueurs.

      L’article arrive ce soir 😉 Belle continuation.

  14. Bonsoir Daphné,

    Merci beaucoup pour cet article! J’ai hâte de lire la suite.
    Ayant les cheveux bouclés, j’utilise depuis quelques mois le gel d’Aloe Vera, l’huile de Piqui ou encore certaines poudre pour éviter la chute de cheveux. Un grand merci pour tes conseils! Par flemme, j’utilise encore les shampooings L’Oréal Botanicals, sans silicone mais avec des SLS. Mais avec cet article, tu m’as motivé et j’ai commandé des shampooings solides pour toute la famille.

    Merci pour cette aventure que tu nous fais partagée tous les jours et belle soirée

    Clémence

    • Hello Clémence, Mille mercis pour tes mots ! Bravo pour cette belle évolution vers le green pour des cheveux plus sains ! Tu ne seras pas déçue des shampoings PachamamaÏ 😉 Ce sont de petites pépites ! Belle continuation et merci pour ta confiance !

  15. Bonjour Daphné et MERCI pour cet article (et les suivants que j’attends impatiemment !)
    J’ai découvert ton compte Instagram il y a quelques mois déjà et j’ai totalement adopté les poudres ayurvédiques en rituel tous les 15 jours. Et que dire de l’aloé Vera !!! Dans le rituel, le soir avant le dodo, j’en mets aussi sur le visage pour une bonne hydratation (ça m’a sauvée cet hiver et je note une diminution des premières rides et des cernes autour des yeux).
    Je suis justement en train de passer aux shampoing sans SLS avec les Weleda à l’avoine et au millet, que j’alterne. Ton article tombe à point nommé car il me permet de mieux en comprendre le fonctionnement. J’ai encore du mal à bien appliquer je pense : même en rinçant bien, j’ai la sensation qu’ils sont poisseux une fois séchés. Je n’ai pas cette sensation en faisant deux shampoings. Problème d’application ? De rinçage ? Période de transition ? Je persiste parce que je suis convaincu de leur intérêt mais j’aimerais bien comprendre ^^
    Autre petite question : mon mari s’est mis aussi au Weleda (plutôt au millet) et des pellicules commencent à apparaître. Est-ce le shampoing qui n’est pas adapté ?
    J’espère que tu pourras me répondre et en tout cas félicitations pour ton travail et merci de nous faire partager tes découvertes et tes précieux conseils 😉

    • Merci pour ton message ! Les shampoings Weleda ne moussent presque pas et c’est assez difficile de bien répartir le produit et de frotter partout. Ce que je te conseille, c’est d’ajouter le shampoing en le répartissant bien comme expliqué dans l’article. Mets un peu d’eau et commence à frotter. Ajouter une noisette de shampoing puis remets de l’eau et frotte comme un shampoing normal. Lorsque les shampoings moussent si peu, au début ce n’est pas évident car le diable se cache dans les détails … de nos gestes 😉 Au sujet de ton mari : j’aurais tendance à penser que le shampoing au millet est peut être trop agressif car il y a des huiles essentielles dedans. Peut être que le cuir chevelu de ton mari est sensible et qu’un shampoing comme ceux de la marque Avril serait plus adapté !

      • Merci de ta réponse ! Je vais tenter d’appliquer comme tu le conseilles ^^ Mon mari a effectivement un cuir chevelu sensible. Je vais lui passer le message 🙂

  16. Bonjour Daphné,

    Tout d’abord merci !
    Je te suis depuis un moment sur Insta mais je n’ai jamais laissé de messages.
    Depuis 2 mois, j’ai décidé de suivre tes précieux conseils concernant les shampoings bourrés de sulfate et silicones ! Donc … Poubelle !
    J’ai commencé par le Lamazuna mais effectivement, prise en mains un peu compliquée quand il devient petit et mes cheveux restaient rêches et difficiles à démêler.
    Je suis donc au Pachamamaï (marron) depuis 15 jours en alternance avec le Avril et bah … C’est top !
    J’ai des cheveux doux au possible même sans appliquer de soins ou d’huile. Je compte m’y mettre hein mais j’hesite toujours. C’est comme les poudres, j’ai très envie mais je n’arrive pas encore à me lancer. Peur de ne pas savoir appliquer, gérer …
    J’ai aussi acheté le Pachamamaï pour enfants et mon fils en est complètement fan !

    Oups … Un roman !

    Hâte de lire la suite de ce rituel Green.

    Belle journée.

    • Merci aurélie pour ce message ! C’est vraiment top de savoir que tu as fait ton cheminement tranquillement pour finalement trouver les bons produits ! Pachamamaï a changé beaucoup de choses pour moi aussi ! Concernant les soins et les poudres: je sais que c’est parfois compliqué de s’y retrouver c’est pour ça que je publierai des articles très complets à ce sujet ! J’espère et je pense que ça pourra vous aider ! Belle journée

  17. Merci pour ce super article.
    Je me suis mise aux shampooings naturels il y a quelques temps déjà. Maintenant il faut que je regarde de plus près les soins possibles car ils sont hyper secs et les shampoings sans silicone ont tendance à donner une impression bien plus rêche après le lavage puisqu’ils ne sont pas « gainé ».
    Je ne sais pas si tu connais les shampoings de chez Lavera? C’est ceux que j’utilise. Si oui, je veux bien ton avis. J’utilise aussi les shampoings solides de Secrets de Provence; ils sont en forme d’anneau; les enfants les aiment bien aussi.

    • Bonjour ! Merci pour ton message et le partage de ton expérience 🙂
      En effet les cheveux peuvent être et sembler plus rêches lorsqu’on passe des shampoings et soins avec silicones, à des produits sans silicones.
      La base neutre « masque capillaire » Aroma Zone est vraiment parfaite !
      Je n’ai jamais testé les shampoings Lavera en revanche la composition est très clean. j’ai d’ailleurs pas mal de clientes qui utilisent leurs shampooings 🙂
      Belle journée !

  18. Bonjour Daphné et merci beaucoup pour cet article si détaillé !!!
    Nous sommes dans une démarche naturelle et écologique à la maison depuis l’arrivée de nos enfants alors toutes les informations que tu nous délivres m’intéresse grandement.
    D’autant que je me bats tant bien que mal (enfin surtout mal) avec un pso du cuir chevelu depuis 7-8 ans. Je me lave les cheveux une fois par semaine avec shampoing médicament, CLOBEX (éthanol à 96 %, coco alkyldiméthylbétaïne, laureth sulfate de sodium, polyquaternium 10, sodium citrate, acide citrique monohydrate, eau purifiée) qui calme mais qui camoufle. Mais mes cheveux sont un peu tristes… J’ai acheté sur tes conseils de la poudre d’ortie et j’ai hâte d’essayer. Je voudrais tant me passer de CLOBEX…

    Je voulais te demander, tu n’aurais pas réussi à avoir des codes promo pour AVRIL et PACHAMAMAI par hasard ? :))

    Merci encore pour ton expertise, ton partage surtout et vivement le deuxième tome !! 🙂

    • Bonjour Claire,

      Merci beaucoup pour ton message ! En effet l’arrivée d’un enfant dans une famille sert souvent le point de nouvelles bonnes habitudes, plus green et respectueuses de nos enfants, de nous et de la planète.
      Pour info il y a en ce moment une vente Avril sur Showroom Privé ! Je vais essayer de mettre des choses en place avec certaines marques en effet 😉

      Au sujet de ton psoriasis : la poudre d’orties piquantes te sera en effet d’une grande aide ! Je te conseille d’ajouter dans ta mixture 1 cuillère à café d’huile végétale de germe de blé. Elle permet d’adoucir les cuirs chevelus irrités ! N’hésite pas également à ajouter un peu d’aloe vera : c’est la plante aux mille vertus qui est parfaite pour toutes les natures de cheveux et de cuir chevelu, particulièrement lorsqu’on a des irritations !
      Belle continuation
      Daphné

      • Merci beaucoup pour ta réponse et je viens de lire le #2… que de supers infos !!!
        Tu crois que je peux/dois arrêter le CLOBEX ?
        Je vais mettre tes conseils en application et te ferai un retour d’ici quelques semaines.
        Merci encore pour tout et à très bientôt pour le #3 !! 🙂

  19. Chère Daphné, mille mercis pour cet article bien documenté et également bien écrit. C’est toujours un plaisir de te lire. J’ai suivi ton cheminement vers le « naturel » et j’ai fait la meme chose en parallèle, très certainement influencée par toi et également parce que j’ai fait une bonne grosse chute de cheveux l’année dernière et que j’ai senti instinctivement que les produits que j’utilisaient (pourtant en général chers et de « bonne qualité » ) ne m’étaient d’aucune utilité et contribuaient certainement au problème. Ca a bien valsé dans ma salle de bains , sans regrets (sauf pour les centaines d’euros de produits qui sont passés à la poubelle car j’avais tendance à acheter plusieurs flacons du meme produit). Bref… J’ai découvert en octobre dernier « le » shampoing le plus merveilleux qui soit. Il s’agit du New Wash d’Hair Story – il faut aller voir sur leur site web pour se pencher sur l’élaboration de ce produit mais disons qu’il n’y a que des huiles essentielles, qu’on n’a plus besoin d’autres produits lorsqu’on l’utilise (adios les après-shampoings, les masques, les mousses et on espère ne jamais vous revoir) et qu’une fois qu’on l’utilise, impossible de revenir à un shampoing classique. Il faut le commander aux US mais la livraison est rapide. Je fais maintenant une combinaison New Wash pour le shampoing + poudre une fois par semaine et basta. Reste le problème de la coloration. Impensable de continuer avec les colos classiques, mais je m’y perds toujours un peu avec les colorations naturelles, végétales ou bio… Tes conseils avisés seront les bienvenus. Merci encore pour ton blog qui est vraiment très bien et change des articles langue-de-bois qu’on trouve dans les magasines féminins.

    • Bonjour Hélène,

      J’espère que tu vas bien ! J’espère d’ailleurs bientôt te voir à l’atelier 🙂 Je reste à ta dispo par mail si tu souhaitez prendre un nouveau rendez-vous ! Mille mercis pour ton récit, très intéressant. J’ai effectivement beaucoup entendu parler de ce shampooing révolutionnaire. Il faut absolument que je me le procure ! Je vais le faire cette semaine tiens, tu m’as donné envie de me l’offrir 🙂 Je pourrai ainsi partager mon expérience sur le site ! Je suis en tout cas ravie que les poudres ayurvédiques fassent à présent partie de tes habitudes ! Merci pour ta confiance 🙂 Et ta fidélité ! Très belle journée à toi

  20. Bonsoir Daphné,
    Quel super article ! Je te suis sur Instagram depuis longtemps déjà et tu as changé la façon dont je m’occupe de moi, tu es tellement inspirante ! Sur tes conseils j’ai banni toutes ces substances nocives de ma salle de bain. J’ai pendant 1an au moins utilisé les produits Kevin Murphy que j’ai tellement aimé !!! Et dans un soucis d’aller encore plus loin, j’utilise depuis 1an les produits John Masters Organics. Je les aimes tellement ! Celui que je préfère est sans aucun doute celui au zinc&sauge pour mes cheveux gras il est parfait. J’ai testé le Lamazuna mais je l’ai vite laissé de côté, mes cheveux étaient tout poisseux ! Le New wash de hair story est en route pour chez moi, j’ai hâte !!
    Depuis quelques mois j’utilise les poudres ayurvédiques et à l’aloe vera et je dois dire que j’ai dit adieu aux après shampoing/masque en tout genre ! Mes cheveux ne s’en porte que mieux !
    Alors je tenais à te dire tout d’abord un immense merci ! Car tu as changé non seulement mes cheveux mais moi aussi. Depuis tout ça, j’ai petit à petit appris à décrypter les étiquettes de TOUS mes produits. Une/ma révolution est en marche, tous les soins que j’appliquent sur ma peau sont désormais avec une compo impeccable et BIO si possible (j’ai aussi appris que bio ne rimait pas toujours avec compo impeccable et efficacité). En tant que grande fan de produits de soins et de make up je peux te dire qu’à mon petit niveau je suis fière de tous ces changements.
    Désolée pour ce roman, mais c’est la première fois que je témoigne où que ce soit sur tes réseaux pourtant je te suis scrupuleusement et avec grand plaisir !
    Hâte de lire la suite, car j’ai encore beaucoup à apprendre de tout ce que les poudres peuvent nous apporter !
    Continu comme ça,

    Lisa.

    • Bonjour Lisa,

      Quel enthousiasme dans ton message ! Quelle lecture réjouissante ! Mille mercis pour ces onde sportives qui gonflent mon coeur de reconnaissance pour la confiance que tu m’octroies ! Je suis sincèrement ravie que tu te sentes bien à travers l’utilisation de produits plus naturels, qui font du bien à ton corps et dans ta vie 🙂 C’est vrai que souvent c’est un tout et ça devient un état d’esprit, après avoir été un centre d’intérêt. Tu peux en effet être fière de toi et de tout ce cheminement accompli. Étant passé par là, ce n’est pas si facile et ça ne se fait pas en un jour. Mais quelle réjouissance des qu’on passe un nouveau pallier 🙂
      Bravo ! Et encore merci pour ton message, sincèrement

  21. Merci beaucoup pour ces explications simples, accessible à tous . Moi qui suis « obsédée » par mes cheveux je m’en donne à cœur joie à lire tout ça lol. Continue comme cela, continue à nous donner envie de passer au Green. Je commence à changer ma routine capillaire depuis peu et je suis avide de conseils, la découverte de votre compte Instagram et blog tombe alors à pic merci encore !!!!!

  22. Bonjour Daphne,

    Merci beaucoup pour cet article. Je me suis mise au green il y a 6 mois et j’ai commencé à utiliser les produits aromazone depuis peu après avoir découvert ta vidéo. J’ai les cheveux longs très fins, décolorés sur les longueurs et ils ont tendance à regraisser très vite. J’utilise les shampoings et après-shampoings naturé moi. Que penses-tu de leur composition ? Je fais également des masques à base d’argile verte sur mon cuir chevelu tous les 15 jours et je trouve mes cheveux moins « plombés » et beaucoup plus brillants. Conseilles-tu également l’argile sur le long terme ou dois-je plutôt privilégier les poudres ? Bonne journée.

  23. Merci pour cet article au top !
    J’attends de pied ferme la partie 2, car j’utilise les poudres depuis plusieurs mois et elles ont sacrément desséché mes cheveux, il y a quelque chose que je ne dois pas faire correctement.
    Dès que la coloriste arrive à l’Atelier je prends RDV ! Car j’ai envie de me passer des colorations chimiques mais j’ai des cheveux blancs trop visibles pour mon âge 🙁

  24. Bonsoir Daphné,

    J’ai découvers ton compte instagram il y a seulement quelques jours, un peu par hasard en m’interessant aux produits naturels.

    Après avoir changé mon alimentation en m’orientant vers des produits plus sains il y a un peu plus d’un an, je me suis dis qu’il était temps de faire de même avec les produits du quotidien, à commencer par ceux qui prennent- vraiment- soins des cheveux.

    Ça fait des années que mes cheveux ne reçoivent que le shampoing de Garnier à la papaye et à la vanille et l’après shampoing de la même gamme, tous les 3 jours et…. C’est tout. Avec un passage chez le coiffeur tous les 6 mois et l’arrêt total du sèche cheveux depuis 4 ans (3 ou 4 fois par an utilisation des plaques)

    Sur tes conseils , je me suis procuré hier le shampooing Avril pour cheveux normaux, le gel à l’aloe vera de aroma zone ainsi que le masque base neutre capillaire. J’espère que cela conviendra à mes cheveux fins que je perds beaucoup toute l’année et qui graissent assez vite aux racines tout en étant assez secs sur les longueurs.

    J’ai lu la deuxième partie de ta routine green mais je pense que pour les poudres il va me falloir un peu de temps pour franchir le pas.

    Au plaisir de lire tes prochains articles!

    Justine

  25. Bonjour Daphné,
    Mille mercis pour tes articles Et tous tes conseils!! Je t’ai découvert il y a quelques mois lorsque j’étais à la recherche De produits « clean » puisque ma peau et mon cuir chevelu sont devenus atopique suite à mon déménagement. Stress, eau dure en France (j’arrive Du Canada:) et utilisation de shampoing d’épicerie depuis l’automne passé.
    Je crois fermement à traiter le cuir chevelu au petit oignon pour avoir de belles longueurs, et grâce à toi je me suis lancé dans les poudres ayurvediques!
    Petite question: je fais un mélange que tu conseillais pour cuir chevelu sensible (brahmi, kapoor kachli, aloès, huile germe de blé) et je crois que j’ai une réaction… le jour même ça va mais le lendemain j’ai le cuir chevelu qui picote et brûle un peu, ainsi que mon cou. J’ai l’intention d’essayer une poudre à la fois, et aussi l’ortie , mais je me demandais si il y avait un autre produit que je pourrais essayer. Merci d’avance et continue ton merveilleux travail!
    Cyntia

  26. Bonjour Daphné, tout d abord un grand merci pour tes articles à la fois abordables pour une néophyte comme moi et très professionnels.
    Je fais régulièrement des couleurs et je viens de faire des mèches miel pour la première fois . (Je suis chatain cuivre ). Tu ajoutes à cela stress =cuir chevelu qui démange et période de pré ménopause …je pensais bien faire en achetant kerastase mais après ton article je suis dépitée.
    Peux tu me conseiller ? J ai déjà commandé aloe vera chez avril et huile d argan chez aroma zona.
    Je te remercie beaucoup et j attends avec impatience tes prochains articles .
    Bises.
    Anne.

  27. Merci Daphné pour tout ces conseils!
    J’ai commencé à te suivre sur instagram il y a déjà quelques temps, d’abord pour les coiffures et puis petit à petit tes idées et avis sur de nouveaux rituels moumoute ont commencé à faire leur chemin dans ma tête… Je m’étais déjà rendu compte que certains produits cosmétiques étaient des aberrations (sticks à lèvres qui assèchent plus qu’ils n’hydratent et pareil pour les produit corporel…), et je n’avais jamais songé que c’était pareil pour les produits capillaires. Alors me voila entrain de prendre mon petit déjeuner et de lire très attentivement tes articles en comparant les différentes formules de mes shampoings, regardant les points de vente Avril etc… près de chez moi! Aujourd’hui débute une nouvelle air moumoute pour moi et c’est grâce à toi alors merci beaucoup pour tes conseils!
    Le constat est sans appel, mes cheveux mi-longs ont l’air pré-mortem, fins, cassant, rengraissant vite, blond tout terne, bref moche! Alors je sais que travailler au bloc opératoire avec un calot sur la tête tout le temps et l’eau hyper calcaire chez moi (Lille), ça n’aide pas, mais clairement mon shampooing Klorane Reflets blonds et le Petit Marseillais Douceur et Réparation au lait d’amande douce vont finir directement à la poubelle! En revanche j’utilise de l’huile de noix de coco pour les hydrater, est ce une bonne idée? Et aussi parmi mes shampoings je retrouve le LowShampoo de Yves Rocher, garanti sans sulfates sans silicone, sans colorant, sans paraben, qu’en penses tu?
    Merci encore pour tes précieux conseils, et je m’excuse pour mon message qui me semble un peu long…
    Hâte de voir tes nouveaux articles rituels!
    Frédérique

  28. Bonjour Daphné, un grand merci pour cet article qui m’apporte beaucoup de réponse, notamment pour la composition des produits. Je suis en train de regarder les shampooing Avril, est-il intéressa de prendre celui pour cheveux gras? Mes cheveux graissent très vite, shampooing tout les deux jours. Merci pour tout tes conseils qui aide beaucoup.

  29. Bonsoir Daphné, merci beaucoup pour ces précieux conseils! Depuis des années (toujours j’ai l’impression) , j’ai les cheveux secs , j’ai beau acheté mes soins en salon de coiffure, rien ni fait. J’ai donc décider d’arreter tous ces produits et passer commande pour commencer ce nouveau rituel
    D’ailleurs chez Monop’ , je suis tombée sur la gamme de shampoings bio de la marque Énergie Fruit, 0%sulfates,silicones,parabens, colorants. Si vous connaissez, qu’en pensez vous ?
    Bonne soirée et encore merci pour ces articles !

  30. MERCI MERCI MERCI pour cet article! et même le deuxième! Je les ai lu d’une traite! J’ai fait mes achats, maintenant il me tarde d’essayer! J’ai cependant une crainte dans le processus: depuis mes accouchements, j’ai le cuir chevelu hyyyyper sensible, je ne peux pas garder les cheveux tirés/attachées plus de 3h sans en souffrir… et du coup, comme les enfants, je mets du démêlant après chaque shampoing pour que je n’ai pas à hurler quand je me démêle les cheveux…
    J’ai peur qu’en passant aux shampoings solides ou même liquide mais sans sulfate et silicone, mes cheveux deviennent encore plus emmêlés et que je lutte à défaire tout ça… (idée reçue, mauvaises habitudes, oui sûrement ^^)
    Une idée pour m’aider? En tout cas, merci beaucoup pour le temps pris pour ces articles!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *